Son anatomie

1/ Comment reconnaître un mâle d'une femelle ?

Voici le sexe d'un mâle. Vous voyez une nette distance entre le sexe et l'anus.

sexe-feminin.jpg Voici le sexe d'une femelle.

sexe-masculin-1.jpg Voici le sexe d'un mâle.

Vous pouvez constater qu'à première vue, ils se ressemblent. En fait, la seule difference notable est que chez le mâle, la distance entre le sexe et l'anus est beaucoup plus grande que chez la femelle.

A vérifier chez le mâle : l'anneau de poils. Il se peut que le poil, sable et copeaux soient collés autour de son sexe et que du coup, il ne puisse plus rentrer. Il faudra donc faire des lavements directs afin de tout décoller et désinfecter.



2/ Surveiller les dents


dents.jpg Il faut surveiller les dens de votre protégé. Elles doivent être de couleur orangées. Un chinchilla peut avoir une malocclusion, c'est à dire

qu'une de ses dents pousse en travers. Il aura donc besoin d'un limage fréquent chez votre vétérinaire car cela le blessera et l'empêchera de manger.

 

 

3/ Surveiller les crottes

Les crottes doivent être de forme ovales et surtout non collantes. C'est un des moyens de vérifier que le transit de votre chinchilla est normal ou non.

Si les crottes sont molles, à cause d'un changement d'alimentation, de température, ou trop de friandises, il faudra nourrir votre chinchilla exclusivement de foin et pain sec pendant 1 à 2 jours. Si les crottes redeviennent normales, vous pouvez lui redonner des granulés à petite dose. Il faudra bien sûr lui changer sa litière tous les jours. Si le problème persiste, n'hésitez pas à consulter le vétérinaire.

Si votre chinchilla est constipé ( crottes très petites voire aucune), c'est signe que votre chinchilla ne sort pas assez pour faciliter son transit ou bien il a une alimentation trop riche en friandises. Il faudra donc le sortir souvent et plus longtemps qu'à l'habitude et ne pas hésitez à consulter son vétérinaire.


4/ Surveiller son pelage

Il faut surveiller le pelage de votre protégé si vous apercevez des touffes de poils dans la cage ou bien qu'il a des trous dans son poil. Il existe plusieurs troubles qui peuvent être dus aux problèmes nutritionnels, comportementaux ou bien tout simplement environnementaux.

  • Le Fur-chewing :le chinchilla se coupe le poil avec ses dents
  • Les micoses : le responsable est un champignon qui entraine la perte de poil autour du museau, autour des yeux et derrière les oreilles ainsi qu'une coloration rougeâtre de la peau. Il faudra prévoir un traitement par une dose de souffre micronisé dans son sable de bain.
  • L'alopécie : tout comme les micoses, le chinchilla perd ses poils à plusieurs endroits du corps. Un déséquilibre aimentaire en est la cause.
  • Le fur-slip :ce n'est pas un symptôme, juste un réflexe de défense en cas d'agression. Il "lache" des touffes de poilsvolontairement pour tromper son prédateur.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site